Shadary annonce ses couleurs, bientôt les affrontements dans les églises

La Majorité Présidentielle avait déjà réussi à déjouer toutes les stratégies de l’opposition. Malheureusement, dans ses calculs, elle n’avait pas prévu la donne du CLC, Comité Laïc de Coordination, soutenu par les évêques catholiques qui, à travers des marches pacifiques qui partent des paroisses catholiques, exigent l’application intégrale des accords de la Saint-Sylvestre. Emmanuel Shadary voudrait en finir avec.

La remise et reprise entre Mova Sakanyi, le secrétaire Général sortant du PPRD, et Emmanuel Ramazani Shadary, le secrétaire permanent entrant du parti restructuré, a vécu ce jeudi 1er avril au siège du parti. Dans son mot de circonstance, Shadary n’a pas oublié d’épingler le dossier du CLC. “Cette histoire de Comité, Comité, Comité… doit prendre fin”, a-t-il martelé avant de poursuivre en ironisant: “Nous devons désormais prendre part à toutes les messes. Je dis bien: désormais. Chaque dimanche, nous devons désormais aller à l’église catholique pour donner nos offrandes. Notre église doit avoir de l’argent. L’église n’a pas d’argent”

Est-ce pour donner les offrandes que le nouveau secrétaire permanent du PPRD demande aux membres du parti de se rendre à toutes les messes? Non. Shadary, qui est un va-t-en guerre, voudrait en découdre avec d’une part, les chrétiens catholiques encadrés par leurs prêtres et les opposants qui sont toujours présents aux marches organisées par le CLC et de l’autre, les membres du PPRD et de la Majorité Présidentielle. “Les autres-là ont commencé à se cacher derrière l’église. Tous les dimanches, ils sont à la messe. surtout ceux qui viennent de nous quitter. Pourquoi pas nous?”, s’est-il interrogé.

Conscient des dégâts qu’une telle initiative peut provoquer, Emmanuel Shadary met en garde les membres de son parti: “Tout cadre du PPRD qui n’ira pas à la messe sera qualifié de traître”.

Inévitablement, si Shadary met en exécution ses propos, la prochaine marche pacifique des chrétiens catholiques risque de tourner en une véritable rixe.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here