RDC: Indignations suite au meurtre de 15 Casques bleus à Semuliki

Les Casques bleus de la Monusco en patrouille.

Une attaque sans précédant. En plein triangle de la mort. Elle constitue, pour le Secrétaire Général de l’ONU: « la pire attaque contre les forces de maintien de la paix de l’ONU dans l’histoire récente de l’Organisation.»

Jeudi 7 décembre au soir, des groupes armés présumés ADF ont attaqué la base opérationnelle de la MONUSCO de Semuliki, dans le territoire de Beni, en plein triangle de mort. Un affrontement a opposé les présumés ADF aux forces de l’ONU et des FARDC. La MONUSCO rapporte qu’au moins 15 Casques bleus du contingent tanzanien et 5 militaires des FARDC ont été tués dans cette attaque. 53 autres Casques bleus ont été blessés, dont quatre grièvement.

Le vendredi matin, M. Guterres a exprimé son indignation et sa profonde peine suite à l’attaque contre les forces de maintien de la paix des Nations Unies en RDC.  Il a fait cette déclaration à l’ouverture d’une conférence de donateurs au Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) à New York.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, s’est déclaré choqué par « l’attaque odieuse » perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kivu. « Des renforts sont sur place et des évacuations médicales par la Mission sont en cours », a précisé vendredi matin M. Lacroix sur son compte Twitter.

Pour Maman Sidikou, chef de la Monusco, « les attaques contre ceux qui travaillent au service de la paix et de la stabilité en République démocratique du Congo sont lâches et constituent des violations graves », a-t-il déclaré dans un communiqué publié vendredi.

Moïse Katumbi et Zoé Kabila ont aussi condamné ce crime

Sur son comte twitter, Moise Katumbi a exprimé sa peine suite à ce désastre: “Cette choquante attaque contre la Monusco doit nous alerter sur l’urgence de rétablir la paix dans une RDC où l’Etat a démissionné. Condoléances aux familles des victimes des militaires tanzaniens et des #FARDC, soutenons et rendons hommages à ceux qui nous protègent.”

Zoe Kabila a aussi donné de la voix: “Encore un événement barbare pour ceux qui nous accompagnent et les FARDC pour restaurer la paix. Que la MONUSCO , les FARDC et les familles des disparus qu’ils trouvent ici l’expression de nos condoléances.”

Félix Tshisekedi a aussi réagi:”Je dénonce et condamne cette attaque barbare sur les casques bleus, à l’est de la RD-Congo. Elle est l’œuvre de ceux qui veulent obtenir le départ de la Monusco. Une enquête internationale est indispensable pour savoir qui se cachent réellement derrière ces Adf.”

Le Secrétaire général de l’ONU estime que “ces attaques délibérées contre les Casques bleus de l’ONU sont inacceptables et constituent un crime de guerre.” Il a  invité le gouvernement congolais à enquêter sur cette attaque et à traduire rapidement leurs auteurs en justice.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here