RDC: Le 19 décembre, la Marche “sommation” de tous les enjeux

Félix Tshisekedi, président du Rassemblement

Est-ce l’orage qui annonce le déluge? La mise en garde du Rassemblement de l’opposition en a tout l’air. Encore une fois, la population est appelée à descendre dans la rue pour pousser Joseph Kabila à quitter le pouvoir.

Le Rassemblement se dit “déterminé à continuer la mobilisation du peuple jusqu’à ce que Joseph Kabila parte. A ce sujet, nous déclenchons la marche de sommation. Ce sera une marche démocratique, sans violence, qui aura lieu le 19 décembre prochain. Parce que le 19 décembre c’est une date magique. C’est le jour où le feu président Étienne Tshisekedi avait lancé l’opération carton rouge “, souligne Félix Tshisekedi, dans sa déclaration.

Le Rassemblement interpelle aussi la police et les militaires à ne pas user de la violence, et de ne pas s’en prendre aux manifestants. Car, estime-t-on au Rassopp, “Nous combattons pour leurs intérêts aussi. Nous combattons pour l’instauration de l’État de droit. Car si ce régime tombe, la situation de nos policiers et militaires va aussi s’améliorer”.

Les chrétiens vont-ils rejoindre le Rassopp à la marche du 19 décembre?

Hasard du calendrier ou convergence des vues, on notera que le Comité Laïc de Coordination (CLC), a donné un ultimatum au président Joseph Kabila de déclarer publiquement, au plus tard le 15 décembre, qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle. Après avoir roulé les évêques, Kabila va-t-il défier leurs ouailles? Si le chef de l’Etat congolais ne faisait pas cette déclaration, le CLC pourra-t-il demander aux laïcs catholiques de se joindre à la marche “sommation” du Rassop?

Une telle éventualité est plausible. La RDC risque de connaître un mois de décembre sanglant si le président Joseph Kabila ne calme pas le jeu. L’union entre le Rassopp et les catholiques contre le régime de Kabila risque d’être fatal au pouvoir.

Par Sylvie Manda
© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here