Présidentielle: Moïse Katumbi s’organise, Kabila s’inquiète

Jamais Joseph Kabila ne s’est retrouvé devant un opposant aussi tenace et qui n’est pas prêt à lâcher prise. Alors que la Majorité présidentielle l’a déclaré éliminé de la présidentielle, Moïse Katumbi, comme si de rien n’était, organise son équipe de campagne. “Son attitude va-t-en guerre”, inquiète le président Kabila, confie un membre du cabinet du président.

C’est chose faite. Le dimanche 8 avril, Moïse Katumbi a rendu public les structures de la méga-plate-forme qu’il a créée. D’abord, un bureau politique composé de 60 personnes tirées parmi les plus farouches opposants de Joseph Kabila dont Pierre Pay-Pay qui n’a jamais accepté de collaborer même pour une minute avec le régime de Kinshasa; l’ancien conseiller spécial de Kabila, Pierre Lumbi;  l’intraitable Gabriel Kyungu wa Kumwanza, Antipas Mbusa Nyamwisi, Jean-Claude Vuemba, Adam Bombole, Jean-Claude Muyambo, Olivier Kamitatu, Delly Sesanga, Claudel Lubaya, Sam Bokolombe, Salomon Kalonda, Konde Vila Kikanda, José Endundu, Christian Mwando, Dominique Munongo, Dr Mpeti et autres Christian Momat. Un constat: Katumbi a  aligné de grandes figures de l’ouest de la RDC, partie de la république très hostile à Joseph Kabila. Un calcul bien fait par le patron d’ENSEMBLE.

Katumbi ne s’arrête pas là. Il a aussi nommé les secrétaires généraux adjoints qui, avec le secrétaire Général, vont constituer autour de lui, un véritable exécutif d’Ensemble. Et cerise sur le gâteau, il a aussi mis en place les coordonnateurs régionaux de sa campagne, véritables fourmis ouvrières sur terrain. Parmi ceux-ci, Gabriel Kyungu wa Kumwanza pour le Katanga, José Endundu pour l’Equateur, Boris Mbuku pour le Bandundu, Jean-Claude Vuemba pour le Kongo Central, Franck Diongo pour Kinshasa, Claudel Lubaya au Kasaï Occidental, Richard Kanyinda Kana au Kasaï Oriental, Richard Bolengetenge pourla Tshopo et le Bas-Uele, Norbert Ezadri pourl’Ituri et le Haut-Uele, Grégoire Kiro pour le Nord-Kivu, Jean-Claude Kibala au Sud-Kivu et Joseph Tschomba Fariala au Maniema.

Du côté de Joseph Kabila, cette organisation inquiète. Et de beaucoup d’ailleurs. Alors que tout est fait pour pousser Moïse Katumbi à lâcher prise, à revenir sur ses “prétentions”, la Majorité Présidentielle est plutôt inquiète par sa détermination hors du commun. Un membre influent du PPRD confie: “Pour qu’un homme ait une telle détermination, il doit certainement avoir des soutiens très forts. Peut-être même, qu’il aurait déjà un plan B minutieusement élaboré pour nous mettre en déroute”. Un autre de renchérir: “Moïse Katumbi est comme un arête de poisson qui vous a coincé dans la gorge et dont on sait  comment faire pour vous en débarrasser”.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here