Moïse Katumbi: Serein et certain de devenir le prochain président de la RDC

Quand la majorité multiplie ses stratégies pour l’éliminer de la course de la prochaine présidentielle, Moïse Katumbi ne s’est jamais montré aussi serein et rassuré d’atteindre l’objectif de sa lutte pacifique: Devenir le prochain président de la RDC. Imperturbable aux quolibets et autres coups bas, l’homme qui pèse chaque mot, rassure d’une voix calme: “Nous allons diriger la RDC. N’en déplaise aux conteurs des bonnes aventures”.

Le dossier de sa double nationalité et même celle de la fixation prochaine de son dossier judiciaire ne semblent l’inquiéter outre mesure. Moïse Katumbi semble plutôt préoccupé par la structuration d’Ensemble, cette machine électorale qu’il a mise sur pied pour le conduire au sommet de la république démocratique du Congo. Entre deux rendez-vous, il veille à ce que son image sur terrain rassure. Un de ses proche confie: “Les élucubrations et les incantations de la Majorité présidentielle ne nous intimident pas. Ils ont de quoi détester Moïse Katumbi. N’eût été lui, Joseph Kabila aurait modifier la constitution pour s’éterniser au pouvoir. N’eût été lui, Nangaa n’aurait jamais publié le calendrier des élections. N’eût été lui, la communauté internationale n’aurait jamais exercé autant de pression sur Kinshasa”.

A la question de savoir ce qu’il pense des derniers dossiers qui sont à la Une des médias, Moïse Katumbi dans un calme olympien répond: “Cela ne m’impressionne pas. J’irai jusqu’au bout. Et Joseph Kabila, qui est fin mandat, va bientôt quitter le pouvoir. Il verra comment nous allons, en peu de temps, transformer notre pays”.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here