Me Jean Mbuyu conseiller spécial ou le retour aux affaires d’un faucon

En nommant Me Jean Mbuyu comme conseiller spécial en matière de sécurité, Joseph Kabila opte pour le durcissement de sa position. Kabiliste de première heure, un mulubakat de la province du Tanganyika comme le président, l’ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi est un homme de confiance du président qui serait prêt à tout pour protéger son maître.

Me Mbuyu Luyongala? Il est courtois, posé, gentil. Mais, c’est un félin. Ne pas surtout se fier à son apparence. Joseph Kabila, qui a commencé à replacer ses hommes des mains aux postes stratégiques, sait pourquoi il a fait recours à ses services. Surtout, en ce moment. Selon plusieurs observateurs, la nomination de Me Mbuyu est un signe annonciateur du durcissement de ton du régime. Aux côtés de Nkulu Kilombo, John Numbi et Mutond Kalev, il est la pièce qui manquait au puzzle. A quoi devra-t-on s’attendre dans les jours à venir? A une forte répression des opposants et des manifestants pacifiques? Me jean Mbuyu a un mérite: celui de ne pas être brut. Il est raffiné dans ses faits et gestes.

Congolais de père et de mère Tutsi, catholique, ancien activiste des Droits de l’homme à la base du sulfureux dossier du massacre des étudiants de l’Université de Lubumbashi aux débuts des années quatre-vingt -dix, Me Mbuyu est un ancien bâtonnier du barreau de Lubumbashi. Il rejoint l’équipe de Mzee Laurent Kabila par le truchement du cabinet du ministre Jeannot Mwenze Kongolo avant de devenir directeur de cabinet adjoint de Kabila père. Repris par Joseph Kabila après l’assassinat de son père, il sera nommé conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, puis ministre de l’Industrie avant de disparaitre de la scène politique jusqu’à son retour en force comme conseiller spécial.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here