Marche des chrétiens, Claudel Lubaya et  l’UDA Originelle s’impliquent

Claudel Lubaya, président national de l'UDA Originelle.

Dans un communiqué daté du 23 décembre et signé par Patrick Nsakala, son secrétaire général, l’UDA Originelle mobilise ses militants à prendre une part active le 31 décembre, à la manifestation patriotique à travers tout le pays.

Le 31 décembre risque d’être une Saint-Sylvestre noire pour la RDC. Le refus du régime de Kabila à appliquer, de bonne foi, les accords conclus sous la houlette des évêques de la CENCO a poussé le CLC, Comité Laïc de Coordination, à appeler les chrétiens à une marche pacifique la veille de la fête de nouvel an. Dans cette démarche républicaine, l’UDA s’implique.

Elle motive sa position: “Le soutien de l’UDA Originelle à cette initiative citoyenne s’explique par la nécessité pour le peuple congolais de prendre acte, à dater du 31 décembre 2017, de l’expiration irréversible de l’Accord de la Saint Sylvestre et par voie de conséquence, de la perte de légitimité pour toutes les institutions à mandat électif, dont l’actuel Président de la République qui n’aura plus, à cette date, aucune base légale pour justifier son maintien à la tête du pays. L’UDA Originelle se joint donc à la marche du 31 décembre 2017 pour exiger la mise en place d’une transition sans l’actuel Président de la République”.

Claudel Lubaya, président national de l’UDA Originelle, interpelle à ce sujet ses compatriotes: “A nous Congolais, il incombe de choisir entre demeurer plaintifs et inactifs dans l’attente d’un messie hypothétique ou affronter et vaincre un pouvoir morbide. Tel est notre devoir patriotique commun. Aux 29, 30 et 31 décembre, Ensemble, brisons les chaines de la peur et marchons”.

Le 31 décembre sonnera-t-il le glas du pouvoir de Kinshasa? Jusqu’où, Kabila, l’homme qui gouverne par défi, va-t-il engager un bras de fer avec les Congolais? Wait and see.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here