Enlèvement du père Yebo: l’état saura-t-il faire taire l’église?

Le pouvoir est décidé d’en découdre avec le clergé catholique. Tous les moyens sont bons pour y parvenir. Le samedi matin, le père Sébatien Yebo est enlevé, curé de la paroisse Saint Robert, est enlevé.  Il lui serait reproché d’avoir organisé la marche du 21 janvier dernier. La CENCO condamne cet enlèvement  et exige sa libération.

Le mobile est simple. User de la violence pour contraindre l’église catholique à arrêter de s’impliquer dans la marche dite des chrétiens. A travers l’histoire, le clergé catholique n’a jamais renoncé à sa mission prophétique et sociale quelles que soient les intimidations. L’église ne s’est pas tue. Tout en demandant aux autorité de protéger “les agents de l’évangélisation”, Monsieur  l’abbé  Bomengole transmet l’indignation de la CENCO: “Condamnons cet enlèvement et exigeons sa libérations. Nous dénonçons et condamnons  l’acharnement à l’endroit des prêtres, religieux et religieuses dont certains sont molestés, battus et arrêtés sans motif valable”.

Le père Sébastien Yebo,  curé de la paroisse Saint Robert, à Kinshasa, avait été enlevé le samedi matin par des agents de la sécurité et conduit vers une destination inconnue. Avant d’être embarqué de force dans la jeep, le père Sébastien aurait été menacé et subi des interrogatoires musclées. On lui reprocherait d’être parmi les meneurs de la marche avec les chrétiens le 21 janvier.

Selon le père Alain Bisema, rapporte Radio Okapi, “Les agents qui ont enlevé le père ne se sont pas présentés. On a vu un groupe des gens en tenue civile. Ce sont les gens de la DEMIAP (Renseignements militaires) ou de l’ANR. Ils étaient dans un véhicule 4×4. Dès que le père est sorti de la messe, ils ont mis la main sur lui comme un voyou et l’ont mis à bord du véhicule. La destination jusque-là reste inconnue. C’est ce qu’on craint”.

Où va conduire ce bras de fer que le gouvernement engage avec l’église catholique? Comme dans ses habitudes, l’église ne se laisse pas intimider et risque de durcir d’avantage sa position. Fait qui aurait des conséquences fâcheuses.

© La reproduction, même partielle, de nos articles strictement interdite sans l'autorisation préalablement écrite de la rédaction.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here